Télécharger RetroArch

RetroArch

Gratuit

Catégorie
Systèmes d'exploitation
  • Windows XP
  • Windows Vista
  • Windows 7
  • Windows 8
  • Windows 8.1
  • Windows 10
  • Windows 7 64 bits
  • Windows Vista 64 bits
  • Windows XP 64 bits
  • Windows 8 64 bits
Licences
Open Source

RetroArch est un émulateur multiplateforme de diverses consoles de jeu et systèmes de jeu.

On peut affirmer que dans le domaine des jeux vidéo, le « rétro » est à la mode. Jamais auparavant il n’avait été aussi simple d’émuler les jeux vidéo des anciennes consoles. Grâce à la puissance des ordinateurs actuels, l’émulation d’anciennes consoles de jeu se fait sans aucun problème. Par ailleurs, l’émulation n’est plus uniquement réservée aux PC et, de nos jours, il est même possible d’utiliser les téléphones portables et les tablettes pour jouer aux jeux vidéo des « bons vieux temps ».

RetroArch émule différents systèmes de jeux vidéo de plusieurs compagnies de games. On peut considérer ce logiciel comme un « Front-end » pour différents logiciels d’émulation, mais à la différence que ce logiciel incorpore les émulateurs nécessaires pour lancer les jeux des machines spécifiques. C’est-à-dire que nous n’aurons pas à installer d’émulateur de Super Nintendo ou Play Station pour utiliser ce logiciel, il suffira d’installer RetroArch pour pouvoir jouer aux ROM de Super Nintendo et de Play Station sans avoir à n’installer aucun autre logiciel émulateur.

Ci-dessous, une liste des systèmes émulés et l’émulateur utilisé :

  • NeoGeo (FinalBurn Alpha)
  • Arcade (MAME)
  • Atari 2600 (Stella)
  • Cave Story (NXEngine)
  • Dinothawr
  • Doom (PrBoom)
  • DOS (DOSBox)
  • Game Boy / Game Boy Color (Gambatte y TGB Dual)
  • Game Boy Advance (Mednafen VBA, Meteor y VBA Next)
  • Lynx (Handy)
  • Neo Geo Pocket/Color (Mednafen Neopop)
  • NES/Famicom (bNES, FCEUmm, NEStopia, QuickNES)
  • Nintendo 64 (Mupen64p)
  • Nintendo DS (DeSmuME y DeSmuME-future)
  • PC Engine/TurboGrafx-16 (Mednafen PCE Fast)
  • PlayStation 1 (Mednafen PSX)
  • Quake 1 (TyrQuake)
  • ScummVM
  • Sega Master System/Game Gear/Mega Drive/MegaCD/32X (Genesis Plus GX y Picodrive)
  • Super Nintendo/Super Famicom (bSNES, Snes9x)
  • Autres (MESS)
  • Virtual Boy (Mednafen VB)
  • WonderSwan/Color (Mednafen Cygne)


Donc, nous devrons uniquement disposer des ROM des jeux auxquels nous souhaitons jouer, puisque les émulateurs sont incorporés dans le logiciel.

Lorsque vous lancerez le logiciel, vous verrez s’afficher l’écran principal. Pour vous déplacer à travers le menu, vous devrez le faire à l’aide du clavier :

  • Se déplacer à travers les options = touches de direction
  • Accepter = X
  • Revenir en arrière = Z


Le logiciel nomme les émulateurs « Cores », et pour charger les ROM des émulateurs nous aurons différentes options à notre disposition. L’option la plus simple est de sélectionner « Load Content (Detect Core) », et de se déplacer à travers les répertoires du système jusqu’à sélectionner la ROM que nous souhaitons charger. Une fois que nous aurons sélectionné la ROM, le logiciel nous demandera quel « Core » (émulateur) nous souhaitons utiliser. Si nous avons, par exemple, choisi une ROM de Mega Drive/Genesis, nous aurons le choix entre l’émulateur Genesis Plus GX et Picodrive.

Pour accéder aux dernières ROM auxquelles nous avons jouées, nous devrons entrer dans l’option  « Load Content (History) ».

La configuration du clavier se réalise moyennant le fichier de texte « retroarch.cfg ». Pour les dispositifs portables, différents boutons affichent un gamepad superposé sur l’écran du jeu, quoi qu’il existe également la possibilité d’utiliser une commande de PlayStation 3 ou Xbox 360 pour contrôler les jeux émulés.

Comme vous avez pu le constater, ce système est parfait pour commencer, sans plus attendre, à jouer aux ROM de nos systèmes favoris. C’est la solution parfaite pour tous ceux qui ne veulent pas se compliquer la vie à configurer les nombreux émulateurs. Par contre, les utilisateurs plus avancés peuvent le trouver un peu limite car les émulateurs qu’il incorpore par défaut, ne sont pas souvent les plus optimaux pour les lancer sur un PC. Cependant, il s’agit là du meilleur émulateur multisystème qui existe actuellement pour les systèmes portables (Android, iPhone, iPad).